Notes de lecture
Au nom de la littérature
    Très rapidement je voudrais répondre ici à un lecteur qui, la semaine dernière, tout en regagnant la sortie me dit « au moins vous n’avez pas La familia grande». Effectivement, je n’ai pas ce livre en rayon. L’Archa qui est une librairie spécialisée dans la poésie, ne relaie pas l’actualité du livre comme les librairies généralistes. Si ce n’est pas sa vocation, elle n’en a pas non plus les moyens. « Ce n’est même pas de la littérature ! » ajouta-t-il. Voilà, la condamnation sans appel vient d’être prononcée. Mais, aurais-je voulu lui dire, n’est-ce pas au nom de la sacro-sainte littérature qu’un Gabriel Matzneff a pu en toute impunité revendiquer ses pratiques pédocriminelles, son fonds de commerce. Un de nos illustres hommes de lettres n’a-t-il pas écrit en 1994 « Il sert avec éclat la cause des lettres classiques et de la langue française», « Il est le chantre des moins de 15 ans et de la francophonie réunis.» Alors la valeur littéraire de l’ouvrage en question, vu la portée du témoignage du livre de Camille Kouchner, ne me paraît pas le seul élément pour en juger. Cette conversation que nous n’avons pas eu pose le problème de la liberté de l’écrivain et celle de l’homme, comme si celui-ci n’en était pas tout à fait un, et que le fait de relater des actes criminels réels commis par lui le mettait au-dessus des lois. Mais au fond que reprochait ce lecteur à ce livre qu’il n’avait pas lu et ne voulait pas lire. Son propos ? Ou le fait qu’il soit plus ou moins bien écrit  (mais sans l’avoir lu comment se prononcer?) ? Ou que l’auteure soit éditée dans une collection dite de littérature d’un grand éditeur ? Ou que la morale revienne au galop ? Ou que les féministes nous fatiguent ? Ou toute cette comédie humaine! ?… Si l’Archa était une librairie généraliste, on trouverait La Familia grande en rayon. Et aussi, Instants de vie, de Virginia Woolf, L’été des Serpents, de Niki de Saint Phalle,  Agnes, de Catherine Anne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.