Chez les Arêtes

Le cordel de Rosemari

C’est la sortie du Cordel de Rosemari qui, dans son jardin à ciel ouvert, garrigue et forêt, s’adonne à sa passion de la botanique et de l’entomologie. Un peu sorcière elle nomme cueille observe avec finesse, jour après jour, le monde qui l’entoure. Epistolière moderne, elle offre le meilleur de sa récolte par SMS à qui sait le lui demander.
Ce cordel, qui devait s’appeler Le satyre et la mégère d’après le Lasiommemata megera, papillon qui aime se réchauffer longuement au soleil, n’a finalement pas de nom.
C’est le cordel de Rosemari, celui des gestes bruyères, de la vie animale végétale, dans un coin de paradis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.